1 jeune, 1 solution : un dispositif proche des jeunes

1 jeune, 1 solution : un dispositif proche des jeunes

Depuis le 19 novembre 2020, l’État met en place des dispositifs pour les jeunes. Parmi eux, le plan 1 jeune 1 solution a pour objectif de ne laisser aucun jeune sans solution. Il propose des mesures adaptées à chaque situation : que ce soit pour les formations mais aussi en facilitant l’insertion professionnelle et en accompagnant des jeunes éloignés du bassin de l’emploi, en leur construisant un parcours d’insertion sur mesure. Avec plus de 9 milliards d’euros investis, ce plan élaboré par le Gouvernement et les partenaires économiques, vise aussi à former des jeunes pour les métiers d’avenir et donc à répondre à une demande croissante de certains secteurs d’activités, notamment  :

  • Les métiers de la transition écologique
  • Les métiers du numérique
  • Le secteur du soin et de la santé
  • mais surtout, les secteurs prioritaires du plan de relance, ceux fortement impactés par la crise sanitaire. Depuis cette crise, les secteurs d’activités tels que le tourisme, l’industrie, l’agriculture ou encore le celui de l’agro-alimentaire doivent faire évoluer leurs besoins de compétences.

En plus de ce nouveau projet, 100 000 missions de service civique supplémentaires seront mises en place grâce au plan de relance. Celles-ci s’ajoutent aux 140 000 initialement programmées en 2020, pour permettre à des jeunes de s’engager dans des associations ou des entreprises. Les personnes en décrochage scolaire âgées de 16 et 18 ans peuvent bénéficier de parcours individualisés, et aussi 35 000 jeunes pourront découvrir des métiers afin de construire leur projet professionnel. Dans le cadre du plan #1jeune1solution, le Gouvernement a lancé, le 11 janvier 2021 une campagne de communication « À chacun sa solution », dédiée à l’accompagnement, à la formation et à l’entrée des jeunes dans la vie professionnelle.

Article écrit par Anissa Khelil, Julie Ta, Manon Perrot, Ellinor Bogdanovic, Paul Lamiot et Dorian Venault.

Quel est l’avis des jeunes ?

Au moment où nous écrivons ce billet, le plan “Un jeune une solution” recense près de 3 millions de jeunes qui ont trouvé un contrat de travail en CDI ou en CDD de plus de 3 mois ou encore un service civique ou une alternance. Les membres du gouvernement se félicitent, à l’instar de la ministre du travail Elisabeth Borne, d’avoir en partie réussi à “ne laisser personne sur le bord de la route” et “réussi à maintenir le niveau d’embauche”.

Cependant, des jeunes inscrits dans le plan “Un jeune Une solution” rencontrent encore des difficultés et ne trouvent pas toujours des contrats d’alternance ou des stages dans les domaines qu’ils visent, ce qui crée beaucoup de frustration. 
Des émissions telles que “Touche pas à mon poste” se proposent d’inviter la ministre du travail et de la confronter à des jeunes en situation alarmante pour témoigner de leur situation, car ils rencontrent quand même des difficultés à être pris en charge. A l’issue de chaque rencontre, le jeune invité repart avec un entretien ou un contrat dans le secteur qui lui plaît afin de rebondir. Les médias télévisés essaient donc de s’emparer de l’affaire pour aider des jeunes, afin de leur donner de la visibilité, tandis que des médias journalistes comme Médiapart accusent l’Etat de minimiser la situation et de ne proposer que des contrats ”low cost » pour les faire patienter.

A qui bénéficie ce dispositif ?

Les jeunes sont les premières cibles de la plateforme 1 jeune 1 solution.

Les utilisateurs peuvent en premier lieu postuler aux offres d’emplois proposées sur le site. Les jeunes peuvent trouver différentes catégories d’offres de recrutement qui sont proposées : 

  • des offres pour des emplois sélectionnés par Pôle emploi.
  • des offres d’alternance selon le domaine, le type de niveau et le lieu souhaité.
  • des offres de stage selon le domaine visé et le lieu souhaité.
  • des jobs étudiants en fonction des compétences visées, du lieu de travail et des heures hebdomadaires souhaitées.

Le dispositif permet également aux jeunes de s’engager bénévolement ou dans un service civique. La plateforme propose plusieurs dispositifs d’engagement sur des thématiques et des modalités très variées, permettant aux jeunes d’avoir un large choix. Deux types d’engagement s’offrent aux jeunes :

  • Le Service Civique, un engagement volontaire au service de l’intérêt général qui peut être effectué dans plusieurs domaines (ex. culture et loisirs, action humanitaire, éducation)
  • La Réserve Civique, un dispositif d’engagement civique accessible à tous, auprès d’organisations publiques ou associatives, dans dix domaines d’action : santé, éducation, protection de l’environnement etc…

Ils peuvent s’informer sur des formations afin de réaliser leur projet professionnel, selon le métier qu’ils visent et le lieu de formation. Des liens sont donnés, comme par exemple le site de Parcoursup, pour aider les jeunes en recherche.

La plateforme permet aussi aux jeunes de s’informer sur les aides, dont ils peuvent bénéficier en répondant à un simulateur.

Des événements sont également organisés, pour aider les jeunes à rencontrer de potentiels employeurs près de chez eux pour un emploi, un stage ou un contrat d’apprentissage. Plusieurs types d’événements sont proposés pour aider les jeunes à trouver un emploi, cela peut être des événements pour les aider dans leur recherche de travail ou de stage mais également des jobs dating.

La plateforme 1 jeune 1 solution est aussi très utile pour les recruteurs au sein d’une entreprise, d’une association ou d’une institution publique. Plusieurs outils sont à disposition pour les mettre en relation avec les jeunes qui sont à la recherche d’un emploi, d’un stage ou encore d’une alternance. 
Les recruteurs peuvent aussi prendre connaissance des aides auxquelles ils ont droit. Il existe beaucoup d’aides différentes, que ce soit pour l’aide à l’embauche d’un jeune dans un secteur particulier, l’embauche d’un jeune diplômé, d’un jeune en alternance ou encore d’un jeune volontaire au sein d’une association par exemple. Ce sont généralement des primes ou des aides financières pour l’entreprise ou la structure.

Enfin, il est aussi possible pour les recruteurs de s’engager plus concrètement en devenant mentor ou en engageant sa structure dans le mentorat. En acquérant ce statut, la structure pourra accompagner un jeune en situation de décrochage, un apprenti ou alternant, ou encore un jeune avec un projet entrepreneurial. C’est un engagement basé sur le volontariat qui s’inscrit dans le temps, où le mentor partage son expérience pour guider et donner des conseils à un jeune dans le besoin de grandir dans le milieu professionnel.

En résumé, la plateforme 1 jeune 1 solution permet de centraliser et de mettre en relation les jeunes en recherche d’activité professionnelle et les structures qui souhaitent recruter ou s’investir pour aider les jeunes. Chacun peut trouver une réponse à des besoins précis grâce au système de formulaire et des différentes catégories. Ainsi, que la structure soit une entreprise, une association ou une institution publique, les outils sont adaptés à chaque situation.

1 jeune 1 solution, quelles aides ?

Pour prendre connaissance des aides auxquelles les jeunes ont droit, il leur suffit de répondre à un questionnaire. Ainsi, les pistes obtenues sont personnalisées en fonction de la situation du demandeur.

Si on prend l’exemple d’une étudiante en alternance vivant seule dans un logement CROUS, sans enfants, plusieurs aides ressortent :

  • L’aide au jeune diplômés et anciens boursiers est une aide qui permet aux jeunes diplômés et anciens boursiers qui ont fini leurs études et qui ont du mal à trouver un emploi à cause de la crise sanitaire. Cette aide prend forme via un virement tous les mois. 
  • Des aides régionales et départementales. Cette aide dépend de la région où le jeune habite, de ce fait il faut faire la simulation pour avoir plus de précisions. 
  • En ce qui concerne le logement, il existe une aide au logement pour les jeunes appelée Mobili-Jeune. Il s’agit d’une subvention permettant de prendre en charge une partie du loyer (entre 10 € et 100 € maximum) chaque mois et durant un an. Elle s’adresse aux jeunes de moins de 30 ans, en formation en alternance (sous contrat d’apprentissage ou de professionnalisation) au sein d’une entreprise du secteur privé non agricole. Pour bénéficier de cette aide, il faut remplir certaines conditions en tant que locataire mais également au niveau du logement.
  • Les aides accordées aux jeunes ne concernent pas seulement le logement. Les transports, par exemple, peuvent être également une source de dépenses importantes. La SNCF propose pour les jeunes de moins de 26 ans une carte élève et apprentis. Cette carte offre des réductions non négligeables sur tous les voyages que peuvent faire les étudiants sur l’année.
  • En ce qui concerne les voyages, Départ 18:25 est un dispositif qui accompagne les jeunes dans l’organisation de leurs vacances. En plus d’encourager les jeunes à partir en vacances et ainsi lutter contre les exclusions, le programme Départ 18:25 est une aide qui finance 75% de ces vacances. 
  • Également bon à savoir sur les visites, Les jeunes de moins de 26 ans habitant dans l’Union européenne peuvent accéder gratuitement à certains musées et monuments nationaux, sur simple présentation d’une pièce d’identité. 
  • Pour lutter contre la pression ou le stress ressentis par certains jeunes, Santé Psy étudiant est un accompagnement psychologique pour les étudiants. Les jeunes peuvent ainsi bénéficier d’un réel suivi par un professionnel de santé sur plusieurs séances. 

Certaines de ces aides sont également cumulables entre elles ou avec d’autres. Nous vous avons présenté des exemples d’aides disponibles pour un unique profil, mais il en existe de nombreuses autres qui peuvent être proposées aux étudiants. Faites une simulation sur le site : https://www.1jeune1solution.gouv.fr.

Pour conclure…

La plateforme 1 jeune 1 solution centralise tous les services nécessaires à la création ou à la concrétisation des projets professionnels des jeunes. Elle permet d’apporter des informations et des aides personnalisées au cas par cas. Elle améliore l’insertion à l’emploi des jeunes et donc crée un réel accompagnement pour diminuer le chômage des 14-26 ans qui ont été touchés par la crise actuelle et les jeunes déscolarisés.

1 jeune 1 solution

Autres contenus sur le même thème

« 1 Jeune 1 Mentor” : est-ce que ça fonctionne vraiment ?

« 1 Jeune 1 Mentor” : est-ce que ça fonctionne vraiment ?

Le recrutement se réinvente : comment vous adapter ?

Le recrutement se réinvente : comment vous adapter ?

Les médias sociaux : des alliés pour votre recherche d’emploi ?

Les médias sociaux : des alliés pour votre recherche d’emploi ?

Emploi : zoom sur les meilleurs JobBoards

Emploi : zoom sur les meilleurs JobBoards

No Comment

Laisser un commentaire