Recherche d’emploi : pourquoi les recruteurs ne vous répondent pas ?

Recherche d’emploi : pourquoi les recruteurs ne vous répondent pas ?

Régulièrement, notamment sur LinkedIn, je vois passer de nombreux messages de plaintes, sous forme de « coup de gueule » : les recruteurs ne répondent pas aux candidatures

LinkedIn : le recruteur ne répond pas, coup de gueule étudiant

Le taux de “non réponse” aux candidatures est assez important. Au mieux, sur une recherche d’emploi intensive, on peut espérer un taux de réponse de 30% en moyenne. Le taux de vraies réponses personnalisées est bien plus bas…

Malgré ce fait, connu de tous, de nombreux candidats se prennent encore une claque face au silence des recruteurs. Une étude conduite par RegionsJob a démontré que plus de 85% des candidats ne vivent pas bien l’absence de réponse, et l’interprètent même comme un manque de respect. 

Je vous propose de faire un petit tour des raisons pour lesquelles le recruteur ne vous répond pas, puis de vous donner des pistes à suivre pour prendre en main la situation et ne pas la subir !

Pourquoi le recruteur ne vous répond pas ?

Il y a plusieurs possibilités qui peuvent expliquer qu’un recruteur n’ait pas répondu à votre candidature. Certaines sont du fait du recruteur, et les autres… de vous ! 

Vérifiez que vous n’êtes pas dans l’un des cas ci-dessous afin de mettre toutes les chances de votre côté.

> Votre candidature n’était pas adaptée

Et oui, il arrive qu’on ait l’impression qu’une offre est parfaite pour nous… qu’on ne soit pas convoqué en entretien et qu’on ne comprenne pas pourquoi ! Le recruteur n’a-t-il donc pas vu les compétences ?

C’est la raison d’être d’En Recherche Active.fr : vous aider à mettre en valeur vos compétences. Car, croyez-moi, un CV et une Lettre de Motivation bien réalisés vous ouvrent de nombreuses portes…. et provoquent des réponses !

Si vous pensez avoir besoin d’un coup de pouce pour vos candidatures, faites appel à moi :

> Vous avez envoyé une candidature spontanée trop “floue”

Cette mésaventure m’est arrivée une fois : je reçois une candidature spontanée, adressée à l’entreprise, et dont le candidat était polyvalent… même multi-polyvalent ! Il faisait étalage de l’ensemble de ses compétences, lesquelles pouvaient aussi bien concerner le service commercial, que l’administration, l’assistanat à la direction, le marketing, etc…

Je n’ai pas su à qui transmettre sa candidature et lui ai donc demandé pour quel métier il postulait spécifiquement. Sa réponse ne m’a pas aidé et je n’ai pas pu transmettre sa candidature à qui que ce soit. 

Les recruteurs ont besoin de comprendre en un clin d’oeil à quel poste vous candidatez… ou au minimum auprès de quel service. Soyez donc très clair dans votre CV et votre lettre de motivation. Sans cela, votre candidature n’aura aucune suite… ni réponse !

> Vous avez candidaté trop tard par rapport au process

Vous avez peut-être répondu à l’offre assez longtemps après sa publication (et je parle de sa vraie date de publication : certains sites d’emploi republient des offres plusieurs jours après leur date de diffusion, mais le recruteur, lui, a déjà avancé sans attendre !).

Dans ce cas, le recruteur est déjà pris par le processus de recrutement en cours et les (peut-être nombreuses) candidatures qu’il a reçues.

Votre message passe inaperçu et vous n’aurez pas de réponse.

> Votre CV est incomplet 

Les chances que cela arrive sont plutôt minces, mais parfois on a le nez dans le guidon et on ne pense pas à vérifier de petits détails :

  • quand vous avez transformé votre CV en PDF, les coordonnées complètes sont-elles toujours visibles ?
    (d’ailleurs, avez-vous bien transformé votre CV en PDF ? Envoyer un CV au format .doc, .odt ou autre vous expose au risque que le recruteur ne puisse pas ouvrir ou afficher correctement votre document)
  • votre CV a-t-il bien été personnalisé en fonction de l’offre ? Si le recruteur ne retrouve pas ce qu’il recherche dans votre document, il pourra penser à une erreur et donc, ne pas vous répondre.
Recherche d'emploi : pourquoi le recruteur n'a-t-il pas répondu ?

Comme je ne veux pas vous donner l’impression d’avoir fait des candidats mes boucs-émissaires, voici les possibles raisons du coté du recruteur :

> Le recruteur n’a pas reçu votre candidature

Cela arrive bien plus souvent qu’on ne le pense ! Le mail peut arriver, mais sur la mauvaise boite mail ou alors être noyé par d’autres (nombreux) messages arrivés le même jour. 

Une de mes connaissances ne recevait pas de réponse à sa candidature. Suite à mes conseils, elle a fini par contacter le recruteur : il n’avait pas reçu le mail ! Elle a renvoyé sa candidature, a été reçue en entretien et a décroché le poste ! Rien n’est jamais perdu avec une bonne relance.

> Le délai de recrutement s’est allongé

En raison d’événements imprévus, un recrutement peut parfois prendre plus de temps que prévu. Du coup, les candidatures sont en stand-by et les candidats attendent une réponse… 

Parfois, le recruteur relance le processus de recrutement et ne répond pas aux candidats non retenus : soit parce qu’il a zappé, soit parce qu’il estime qu’au bout d’un certain temps, les candidats ont compris qu’ils n’étaient pas sélectionnés.

> Le recruteur ne sait pas comment vous répondre

Dans certains cas de figure, le recruteur ne sait pas ou hésite à vous répondre.

  • il peut par exemple envisager de conserver un moment votre candidature, car vous faites partie des choix les plus intéressants sans forcément être un coup de coeur. Il ne veut pas vous dire non, et ensuite avoir à vous rappeler si le candidat choisi n’accepte pas le poste. Pour le moment, il ne peut donc vous donner ni réponse négative, ni positive !
    Dans le cas où vous ne l’auriez pas encore rencontré en entretien, il peut aussi attendre un peu car le processus de recrutement a pris du retard.
  • il est possible qu’il ne soit pas en phase avec le choix effectué en interne, ou bien que l’entreprise ait pour politique interne de ne pas répondre aux candidatures… Il ne va donc pas être en mesure de vous répondre.
  • dernier cas possible, il n’ose pas vous répondre. Il peut être inquiet à l’idée de vous annoncer une mauvaise nouvelle, et ne pas savoir quoi dire si vous demandez une raison. Il est peut-être plus à l’aise avec l’idée de ne pas réagir, en espérant que vous aurez trouvé d’autres opportunités. 

> Le recruteur n’a pas le temps

Oui, c’est évidemment une excuse qui peut vous sembler bidon. 

Mais souvent, les personnes qui diffusent une offre d’emploi ne sont pas des spécialistes des ressources humaines. Elles ont donc un travail à temps plein à côté de cette phase de recrutement, et doivent donc prioriser leurs actions.


Répondre aux candidats, surtout quand ils sont nombreux, est parfois compliqué. Faire une réponse personnalisée demande encore plus de temps. 

Et dans certaines entreprises, il y a parfois des process, imposant aux personnes de faire valider leurs communications avec l’extérieur par un manager… ce qui complique encore plus la tâche !

Quelle solution pour que les recruteurs répondent ?

Quelle solution pour que les recruteurs répondent ?

« Qui ne demande rien, n’a rien ». Au lieu d’attendre un coup de pouce ou une réaction des autres (à commencer par le recruteur), soyez celui qui vous donne un coup de pouce !

Hé oui, la 1ère étape pour obtenir de l’aide est de s’en offrir à soi-même. Cela demande un peu de courage, mais si obtenir une réponse est très important à vos yeux : allez la chercher !

Voici plusieurs idées pour provoquer une réponse du recruteur :

> Indiquez dans votre candidature que vous attendez une réponse

“En l’attente de votre réponse, je me tiens à votre disposition pour répondre à vos éventuelles questions” : vous précisez clairement au recruteur que vous êtes à l’affût d’une réponse. Répétez cela dans votre lettre de motivation ET dans le corps de l’email envoyé pour candidater.

> Précisez que sans réponse de sa part, vous vous permettrez de le contacter

“Je me permettrai de vous contacter dans quelques jours afin de discuter de vos besoins au sujet de …” : ainsi, le recruteur ne sera pas surpris de votre appel. 

Vous pouvez même aller au-delà et proposer des dates de rdv téléphonique : “seriez-vous disponible lundi 8 à partir de 14h pour échanger à ce sujet ?”. C’est une démarche inspirée des commerciaux qui prospectent, et qui peut donner de bons résultats.

> Utilisez les réseaux sociaux pour entrer en contact

Quoi qu’il arrive, surtout respectez le process de candidature décrit dans l’annonce. Si on vous demande d’envoyer votre candidature sur tel email, faites le. Cela facilite grandement le travail du recruteur si vous respectez son organisation de travail.

Ceci étant dit, rien ne vous empêche, en parallèle, de renforcer votre approche en utilisant d’autres leviers : email, téléphone ; et pensez aux réseaux sociaux, notamment LinkedIn et d’autant plus si votre profil est optimisé.
Entrez en relation avec le recruteur, suivez la page de l’entreprise, allez visiter les profils des collaborateurs, interagissez (like, commentaire) avec leurs éventuelles publications pour vous rendre encore plus visible.

> Tentez l’email

Sans être trop pressant, si obtenir une réponse est important pour vous : pensez à l’email. L’avantage est que c’est évidemment moins intrusif que le téléphone. Vous avez par contre un taux de réponse potentiellement moins élevé.

> Le téléphone, c’est l’idéal 

Le téléphone est idéal pour obtenir une réponse… à condition que ça soit bien fait ! 

Le timing doit être bon, le ton et le discours également. Evitez que le recruteur sente une grosse pression, une grosse attente de votre part : vous agissez en professionnel et souhaitez simplement savoir où en est le processus, si vous avez une chance ou devez concentrer vos efforts ailleurs. C’est une demande légitime, tant que vous agissez avec tact et confiance en vous !

Lâchez l’affaire !!

Petit conseil “healthy” : lâchez l’affaire !!

Vous êtes dans une barque pour pêcher, un poisson s’est faufilé entre vos mains alors que vous pensiez bien le tenir… Si vous tapez du pied et grognez contre ce coup du sort, vous allez tout simplement entraîner la fin de votre partie de pêche, puisque tous les poissons vont se cacher.

Alors, certes les recruteurs ne vont pas se cacher au fond de la rivière, mais votre état d’esprit sera mauvais et vous serez découragé. Vous n’avez pas besoin de ça et ça ne vous apportera rien.

Râlez un bon coup, si ça vous aide à repartir d’un bon pied. Sortez vous aérer ou faites une activité qui vous plait et poursuivez sans attendre.

Ne rien attendre d’un recruteur, c’est une manière de vous protéger. Au pire, vous n’aurez aucune réponse. Au mieux, vous serez surpris positivement par une réponse (quelque soit l’issue de votre candidature).

Et surtout, surtout… Continuez à postuler !!!

Cela me rend tellement triste d’entendre des candidats me dire “j’attends la réponse pour cette candidature, et si c’est négatif, je me remettrai à chercher”…
Ne faites jamais ça. Ne mettez jamais tous vos œufs dans le même panier !

Déjà, parce que vous focalisez votre attention sur une seule opportunité de poste… et que donc, vous montez en pression uniquement sur cette opportunité. Ensuite, parce que bien évidemment, vous laissez passer de nombreuses possibilités de trouver votre bonheur professionnel ailleurs.

Tant que vous n’avez pas un contrat dûment signé, vous devez poursuivre vos candidatures. Concentrez-vous sur l’avenir, sur vos nouvelles candidatures. Si vous avez des retours concrets de recruteurs sur comment améliorer votre CV, votre approche : tant mieux ! C’est un plus, mais ce n’est nullement obligatoire. 

Ne vous engagez pas dans la voie du désespoir et de la colère. 

De la même manière, ne faites pas qu’un seul type de candidatures : mixer les réponses à des annonces, l’envoi de candidatures spontanées, la démarche réseau… est une bonne pratique à appliquer d’urgence !! Mais ce sera l’objet d’un prochain  billet 🙂

Autres contenus sur le même thème

Quelles compétences mettre en avant pour attirer les recruteurs ? CV, Lettre de Motivation, Profil LinkedIn…

Quelles compétences mettre en avant pour attirer les recruteurs ? CV, Lettre de Motivation, Profil LinkedIn…

Recherche d’emploi : comment surveiller les offres & annonces ?

Recherche d’emploi : comment surveiller les offres & annonces ?

Candidature originale : est-ce vraiment une bonne idée ?

Candidature originale : est-ce vraiment une bonne idée ?

Jeunes Diplômés, 5 trucs pour stagner dans votre recherche d’emploi

Jeunes Diplômés, 5 trucs pour stagner dans votre recherche d’emploi

No Comment

Laisser un commentaire